Basile de Koch : Un amour de guindaille

Air : "Que je t'aime" (Johnny)

Quand arrive septembre
Mont' la fébrilité
Première activité
Je n'en peux plus d'attendre

Quand pour me préparer
Je retrouve figé
Debout, amidonné
Mon bon vieux tablier

Que je l'aime, le baptême, que je l'aime (2x)

Quand entre chien et loup
Portant fièrement ma penne
Au cercle je me déchaîne
Vivement que je sois saoul

Quand mon gros pote se vante
D'enfiler des bleuettes
Il faudrait voir sa tête
Quand leurs couilles se présentent

Cul qui saigne, on y baigne, cul qui saigne (2x)

Quand le cantus résonne
Que la bière coule à flots
Que s'embrume mon cerveau
Que ma pomme devient bonne

Quand mes amygdales gênent
Que je vomis mes chants
Tout en serrant les dents
Je m'égosille quand même

Et je gerbe, tout dans l'herbe, et je gerbe (2x)

Quand sans un sou en poche
Je monte sur le bar
Couler c'est tout un art
Et j'abreuve mes proches

Quand au matin j'émerge
Entre Aline et Nanard
Je sors mon étendard
Et j'allume mon cierge

Refrain (ad libitum):
Et je m'aime, et je m'aime, et je m'aime
Et ça traîne, j'ai pas d'veine, c'est pas la peine