Mathurine et ses maux de crâne : Copains, chopes, pines

Air: "La cantine" (Carlos)

On est deux bons copains de chopines
Qui voudraient se trouver des copines
Y’a plus papa, maman, dans not’ kot on est rois
Faire la fête, s’amuser, ram’ner des filles chez soi.
On est deux bons copains de chopines
Qui voudraient se taper des coquines
Imiter, faire pareil que dans les films pornos
Tout c’qu’on veut, c’est ne plus être puceaux.
Regardez cette bande de débiles
Qui ne réfléchissent qu’avec leurs pines.

A la maison, on n’pouvait s’amuser qu’avec les doigts.
A l’université, on n’a que l’embarras du choix.
C’est bien plus marrant qu’être sages.
Notre breuvage on l’étalera comme de la confiture ;
Leur en foutre plein les seins, plein les habits, plein la figure
Histoire de vider nos roupettes,
Avant qu’on ne soit tous pompettes.

On est deux bons copains de chopines
Des lapins qui se cherchent des lapines
Neurones parasités, on y pense beaucoup
Obsédés, tout c’qu’on veut c’est tirer notre coup.
Regardez cette bande de débiles
Gare du Nord, allez faire les vitrines.

En cantus, au TD nous sommes partis pour draguer.
Chopper des filles, c’est bien plus facile quand elles sont bourrées.
On les f’ra passer sous la table.
On trouve enfin chacun une poulette bien roulée,
V’là ti pas notre fierté complètement démotivée.
Voulez vous sucer mad’moiselle
Pour me redresser la chandelle ?

On est deux bons copains de chopines
Des gamins à l’affût de gamines.
Notre tactique s’affine, on va y arriver
On profite des échecs pour nous améliorer.
Regardez cette bande de débiles
Même mon chien a plus de sex-appeal.

Malgré tous nos fiascos, on entreprend de remettre ça.
On trouve une pas trop moche qui veut nous prendre deux à la fois ;
Le ménage à trois, quel fantasme.
Une fois au kot, dans le pieu on précipite la drôlesse ;
Une vieille assiette de spaghetti se retrouve sous ses fesses.
Partant en furie, elle nous laisse
A poil tout les deux, quelle tristesse.

Mon copain est dev’nu ma copine
J’ai acheté un grand pot de vas’line
On n’a pas d’ maladies, pas b’soin de caoutchouc
Aucun risque de grossesses, de sida, rien du tout.
Mon copain est dev’nu ma copine
Il fait la lessive, moi la cuisine
Les filles c’est terminé, c’est une vieille histoire
Et nous deux, on s’encule tous les soirs.
Son copain est dev’nu sa copine
Pour nous y’a plus qu’à devenir gouines
Lalala lalala…