Les aventures de Raoûl ta bosse : La complainte d'un cafard

Air : "Pelot d'Hennebont" (Tri Yann)

Oyez bonn's gens, écoutez donc
Prêtez l'oreille à cett' chanson
Qui vous cont'ra la trist' histoire
De Balthazar le p'tit cafard.

Il débarqua av'nue Héger
Accompagné de son armée
Des éclaireurs a envoyés
Pour savoir où le camp planter.
Ils sont tous revenus torchés

Après quelques semain's d'errance
Ils trouvèrent comes d'abondance
Il y a manger à profusion
Au fond des caves du Janson
Dans ce cloaque plein de troufions.

Mais un beau jour vint l'hécatombe,
Des flots de bière tombèrent en trombes,
Les moins vaillants furent emportés,
Dans la noyade ont succombé.
Au moins ceux-là s'ront morts bourrés

Chacun sait qu'en lieux de débauche,
La bière n'est jamais qu'une ébauche
Le corps humain est ainsi fait
Que l'alcool y fait son effet:
Qu'il ne produit que des déchets

Dans les effluves de l'urée,
Le gros des troup's fut asphyxié;
Les acid's gastriques ont dissous
Les insect's pris dans les remous
Se sont r'trouvés dans les égoûts

Le calm' revint après l'orgie,
Les géants, ces tantes, assoupis
Les survivants s'étant groupés,
Vers la sortie voulurent filer
N'eurent pas fini de déguster.

Les comitards rinçant le sol
A grand coup de seaux de Détol,
Les achevèrent sans merci
Mêm' Balthazar qui n'avait fui
Ils ne s'en sont jamais remis...

Noble assemblée, retiens ceci,
Que l'on a démontré ici :
Une bonne guindaille, c'est radical
Contre les cafards qui s'installent !!!