Les Garnalen Pescatores : L'appel de la Guindaille

Air : "La montagne" (Jean Ferrat)

Ils quitt'nt un à un leur famill'
Avec pour tout bagag' leur vit
La trac' de frein, le sting jauni

Depuis longtemps ils en rêvaient
Du clito et de son fumet
D'un' mott' purulent' et moisie

Les vieilles n'étaient pas originales
Elles lâchaient un pet vaginal
Quand on leur mâchouillait les lèvres

Mais elles. savaient tout's, à propos,
Tuer les vieux et les puceaux
Et faire oublier les chèvres.

Refrain :
Enfin, la guindaill ' nous appelle
Comment peut-on s'imaginer
Que s'ouvr'à nous un' vie nouvelle
Dès que l'automn ' est arrivé.

Un' année bonn' et l'autre non
Canal + pour tout horizon
Ou des moul's fraîch's à récurer

Soit un fion bouseaux et sanglant
Soit un con crémeux et bavant
Pour que le foutr' soit mollardé

Leurs bit's coulant dessus leur têt'
Ils avaient monté des bleuett's
A en noyer tous leurs morpions

Qu'importe les jours, les années
Et les pucelles déchiqu'tées
C'est de crass' pint's qu'ils s'enniv'ront

Refrain

La gerbe coul' dans l'caniveau
Ils serr'nt les dents pour les morceaux
Ca pue, ça flair', quell' infection.

La têt' dans l' cul dès le matin
De dégueuli, le lit est plein
L'Alka est la seul' solution

Et un beau jour dans leur déboire
Ils ont la pine en nenuphar
C'était une horrible biquette

Rejetons les chattes avariées
Sifflons les liquides frelatés
Guindaillons et chassons la crevette

Refrain